Trois fontaines…ça me dit quelque chose.

Et si Charlequint était passé par là boire une pinte en revenant d’une chasse au canard dans la baie de Somme

Ben non, c’est l’autre Charles 1er d’Albret, connétable de France, qui s’est fait tailler en pièces à la bataille d’Azincourt par les anglais qui eux, revenaient de la Baie de Somme et regagnaient Calais.

Dans les labours où l’armée française s”est embourbée, Charles rassemble deux roues de charette et quelques planches et fabrique un engin assez instable mais qui roule avec un peu d”entraînement, surtout dans les descentes (la transmission par chaine n’est pas encore inventée) ce qui ferait penser à certains que le vélo est plutôt né en montagne qu’en plaine…Arrivant à Marconne monté sur son drôle d’engin, c’est à l’Estaminet des 3 Fontaines qu’il vint se désaltérer et se reposer.

Son engin est toujours exposé au musée municipal de Marconne .